maladie de Lyme , histoire d'une guérison : Audren


Audren   HISTOIRE D UNE GUERISON


Audren est une talentueuse  jeune femme , chanteuse et écrivain
vous pouvez découvrir son talent en cliquant les liens

lisez les romans d'Audren , envoûtement garanti !  


http://audrenofficialweb.free.fr/            le site d'Audren



Audren s'est sortie de la borréliose de lyme chronique , voici son parcours 
"
J’ai été diagnostiquée neurolyme tertiaire par les medecins de l’hopital de garches en avril 2004. 

Avant cela j’avais galéré de generalistes en généralistes puis de spécialistes en specialistes (je crois qu’à part L’andrologue, le proctologue et le sexologue :-), j’ai consulté tout ce qui peut exister comme spécialistes. C’est dingue. 
Tout mon corps était déglingué. Mon corps et ma tête. On aurait dit que j’avais la maladie d’ Alzheimer. Je me perdais dans la rue et même chez mes amis dont je connaissais pourtant les appartements, je laissais tous les robinets d’eau ,de gaz ouverts, je ne reconnaissais plus, par moments, des gens avec qui je vivais, j’oubliais tout dans l’instant, ma mémoire était inexistante, je ne pouvais plus faire une addition simple, je ne comprenais plus rien aux lettres qui arrivaient le matin au courrier : c’était des mots qui ne voulaient rien dire et que je relisais des centaines de fois pour essayer de comprendre. 
J’avais des crises de panique horrible, des envies suicidaires comme si j’étais habitée par un alien qui me disait « il faut en finir », des crises de dépersonnalisation (je me voyais de l’extérieur comme une étrangère) , j’en passe et des meilleures…
 Au niveau physique, je ne pouvais plus marcher parce qu’une ébriété permanente me faisait tituber comme un ivrogne en me donnant de terribles nausées. J’avais aussi ce que l’on appelle des grands vertiges (complètement invalidants). Même assise sans bouger, c’est un cauchemar. Le sol est au plafond, c’est pire que le pire des manèges de la fête foraine
. A tout cela il fallait ajouter des douleurs des terminaisons nerveuses mais aussi rhumatismales et musculaires atroces, des problèmes neurologiques invalidants, des sortes de tics nerveux, des paresthésies, des problèmes d’yeux (vison floue, plus d’accommodation, paralysie du nerf optique, douleurs, sécheresse occulaire ) une maxi sinusite permanente, des douleurs de ventre quotidiennes, une digestion lamentable, une ACA (pour ce qui est de la peau), les articulations des doigts déformées…. Je pourrais continuer comme ça encore longtemps…
 Je crois qu’il ne restait plus qu’une chose qui fonctionnait chez moi : ma volonté. 

Dans un hôpital tres connu du 13eme, on m’a dit que j’avais des plaques blanches plein le cerveau, ou plutôt , on m’a dit : « vous avez le cerveau comme un gruyère ! » et on m’a parlé de sclérose en plaques ou en tout cas d’une maladie auto-immune . J’ai proposé « Et Lyme ? « parce que j’avais fait des recherches sur Internet entre temps… mais « non, non, votre séro est négative ».
 Car toutes mes séro , à part chez Schaller ou mon western blot était archi positif et chez Bowen aux USA où mon taux d’antigènes de borrelia atteignait des sommets, toutes mes séros en France sont négatives. Heureusement , il y a eu Garches. Et puis quand le traitement de garches, qui était à l’époque essentiellement antibiotique, ne m’a plus suffi, j’ai cherché ailleurs . 
C’est en Allemagne que j’ai trouvé la première ordonnance magique. Pour une fois je pouvais marcher de nouveau ! C’est le triflucan qui a été mon premier médicament magique, ajouté au Zéclar (qui reste mon médoc de base). 
J’ai aussi suivi tous les conseils de Burrascano et de Wheldon avec qui j’ai été en contact. Il m’a beaucoup aidé pour les compléments alimentaire (acétyl l carnitine, alpha lipoic acid, et mucomyst pour faire remonter mes défenses immunitaires qui étaient au plancher) Des que j’ai pu , je me suis remise au sport. J’en fais 40 minutes tous les jours. Je prends plein de compléments alimentaires.
 Le résultat : je vais bien, je vis une vie normale .
 J’avais arrêté de chanter parce que je n’arrivais plus à respirer correctement et que je ne tenais plus debout : je rechante.
 Je n’arrivais plus à me déplacer sans l’aide de quelqu’un, je voyage seule désormais. 
J’ai encore quelques symptomes qui reviennent parfois mais c’est si peu par rapport à l’enfer que j’ai connu. Même mon sommeil qui était dramatiquement déglingué revient petit à petit. Je n’ai jamais suivi une ordonnance à la lettre. J’ai toujours essayé les médicaments à petite dose et augmenté les doses pour éviter les herx, je n’ai jamais fait confiance aux médecins ....Ceci a fonctionné pour moi mais ne fonctionnerait peut être pas pour d'autres . Il s'agit la d'un témoignage pas de conseils thérapeutiques.......... j’ai pris ce qui me semblait bon dans ce qu’on me proposait. J’ai testé , tâtonné, j’ai beaucoup jonglé aussi mais je suis heureuse de pouvoir vous dire aujourd’hui qu’apres avoir vu la mort se promener dans ma chambre trop souvent, aujourd’hui, je ne vois plus que la vie et j’en profite au maximum  "