Cat scratches, not bites, are associated with unipolar depression - cross-sectional study

  New study shows that any behavioral and neurological changes, and probably also many mental health disorders, could be caused by infection with pathogens from a cat.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4700762/
A recent study performed on 1.3 million patients showed a strong association between being bitten by a cat and probability of being diagnosed with depression. Authors…
ncbi.nlm.nih.gov

INRA - culture-sciences-tiques


Le site des sciences pour les jeunes en Pays de la Loire propose un reportage sur les recherches menées sur les tiques, à l'UMR BIOEPAR.
angers-nantes.inra.fr

Lyme disease for Dummies

Courrier à l’attention de la Direction Générale de la Santé, en date du 26 janvier 2016

Courrier à l’attention de la Direction Générale de la Santé, en date du 26 janvier 2016


Suite à la question de la sénatrice ci dessous et à la réponse de Mme Touraine, notre association a voulu réagir dans le courrier ci-après :
Courrier DGS 26 janvier 2016
ou
http://www.francelyme.fr/WordPress3/Documents/2016/01/Courrier-DGS-26-janvier-2016.pdf


Un communiqué de presse va être envoyé dans les prochains jours, reprenant cette lettre.
N’hésitez pas à la diffuser .
Question écrite n° 19276 posée par M. Rachel MAZUIR (de l’Ain – SOC)
publiée dans le JO Sénat du 10/12/2015 – page 3306
M. Rachel Mazuir rappelle à Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes les termes de sa question n°16644 posée le 04/06/2015 sous le titre :  » Reconnaissance de la maladie de Lyme « , qui n’a pas obtenu de réponse à ce jour.
Réponse de Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes
publiée dans le JO Sénat du 21/01/2016 – page 230
Dans le prolongement de la publication, en 2014, du rapport du haut conseil de la santé publique (HCSP) sur la Borréliose de Lyme, une réflexion a été engagée par les services chargés de la santé pour définir des repères pratiques à l’attention des professionnels de santé sur cette maladie infectieuse et sa prise en charge, et pour renforcer l’information de la population sur les mesures de protection permettant de limiter le risque de morsures de tiques, en lien avec l’institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES). Ces documents sont en cours de rédaction par l’INPES en lien avec la direction générale de la santé. Ils seront publiés pour le printemps 2016, avant que ne reprenne la période de prolifération des tiques. Parallèlement, la direction générale de la santé a saisi plusieurs instances, notamment l’institut de veille sanitaire (InVS) pour une analyse des pistes d’amélioration de la surveillance, incluant l’opportunité d’une déclaration obligatoire et l’Alliance des sciences du vivant (Aviesan) sur les axes prioritaires de recherche identifiés dans le cadre des travaux engagés. À la suite de cette saisine, l’InVS a estimé que les systèmes actuellement en place en France permettent de répondre aux objectifs de surveillance de la Borréliose de Lyme. L’InVS indique que « les données obtenues sont cohérentes entre les différents systèmes et indiquent une stabilité de ces indicateurs dans le temps ainsi qu’une diversité régionale importante ». Il précise que certaines caractéristiques de la maladie, comme sa fréquence importante et la difficulté de définition de cas, rendent difficile la mise en œuvre d’une déclaration obligatoire. L’InVS rappelle que, depuis 2010, des réflexions sont en cours sur la pertinence et la faisabilité d’une surveillance européenne et les experts réunis par l’European centre for disease prevention and control (ECDC) ont conclu qu’une surveillance européenne par déclaration obligatoire ne serait ni faisable ni pertinente. Des travaux encore en cours (2015-2019) évaluent l’efficacité du recueil de données dans 5 pays afin de formuler des recommandations pour la surveillance des maladies transmises par les tiques et non couvertes par la déclaration obligatoire. Par ailleurs, les résultats de la saisine d’Aviesan concernant les thèmes de recherche prioritaires, et le cas échéant, les résultats d’appel à projets pouvant répondre à ces thèmes, seront disponibles en début d’année 2016. Concernant le diagnostic, à la suite de la saisine de la direction générale de la santé relative à la performance des tests sérologiques de la Borréliose de Lyme et dans le cadre du contrôle national de qualité des analyses de biologie médicale, l’agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a évalué les résultats des sérologies de Lyme en fonction de plusieurs réactifs. Cette opération de contrôle des sérologies de la Borréliose a montré les bonnes performances des réactifs de dépistage utilisés en routine sur l’ensemble du territoire. Elle a, en revanche, mis en évidence la nécessité d’améliorer l’information des biologistes sur l’interprétation des résultats de dépistage en fonction de la clinique et des données épidémiologiques. Une formation des médecins biologistes a été assurée le 3 novembre 2015 par la Société française de microbiologie (SFM). Les informations sont accessibles aux biologistes sur le site internet de la SFM. Enfin, le projet de loi de modernisation de notre système de santé, adopté par l’Assemblée nationale le 17 décembre 2015, prévoit que la déclinaison, dans les projets régionaux de santé, d’un volet consacré à la mise en œuvre d’actions de sensibilisation de la population et de formation des professionnels de santé visant à limiter d’éventuelles contaminations par des maladies vectorielles.

J'accuse! L’État, le Gouvernement, le Ministère de la Santé, de nier la réalité et l'existence de cette pandémie mondiale qu'est la borréliose de Lyme. De nier les souffrances endurées par un nombre de malades croissant dans chaque région de France, et de les laisser sans soins et sans reconnaissance!

Elusive Reclusive 







J'accuse! L’État, le Gouvernement, le Ministère de la Santé, de nier la réalité et l'existence de cette pandémie mondiale qu'est la borréliose de Lyme. De nier les souffrances endurées par un nombre de malades croissant dans chaque région de France, et de les laisser sans soins et sans reconnaissance!
J'accuse le corps médical et ses représentants de méconnaître totalement et rejeter en masse les dernières avancées et publications scientifiques des autres pays à propos des maladies vectorielles et infections multi-systémiques chroniques; préférant camper sur des connaissances et des protocoles obsolètes au détriment des malades.
J'accuse l'ignorance, car elle n'excuse pas l'inaction et l'immobilisme qui sont hélas de mise depuis trop longtemps. Où est passée votre vocation initiale de rechercher la cause du mal et de la soigner?
J'accuse les médecins de minimiser une infection grave et potentiellement mortelle. Que se passerait-il si vous faisiez de même pour la tuberculose? Dans ce cas aussi, vous taperiez sur les doigts des médecins prescrivant trop d'antibiotiques?
Que feriez-vous si vous étiez malade? Et vos proches?
J'accuse certains charlatans et pseudo-soigneurs arrivistes de surfer sur la vague lucrative des malades chroniques désespérés et prêts à payer jusqu'au dernier centime pour tenter d'aller mieux. Quant à ceux qui prônent des méthodes dangereuses flirtant aux limites des dérives sectaires... c'est vous qui devriez être interdits d'exercer (et de nuire)! Mais un jour vous serez malades aussi. Vous comprendrez.
J'accuse tous ceux à qui profite ce crime depuis déjà trop longtemps.
Vous, médecins généralistes confondant borréliose avec petit virus, érythème migrant avec allergie, et tout le cortège de nos divers symptômes avec tendances dépressives ou hypocondriaques!
Vous, neurologues toujours prêts à dégainer vos ponctions lombaires et vos diagnostics de SEP ou SLA, Parkinson, voire Alzheimer!
Vous, rhumatologues qui voyez défiler tant d'arthrites que si vous en soigniez la cause réelle il faudrait vous rebaptiser infectiologues.
Vous justement, infectiologues, qui... servez à quoi, au juste? Ah, oui! Dengue, Zika, Chikungunya... blablabla.
Non, les malades de Lyme chroniques et ceux qui le sont devenus par votre faute ne font pas la tournée des spécialistes de gaieté de cœur.
Non, ce n'est pas une banale crise d'angoisse qui nous fait atterrir aux urgences trop souvent.
Non, nous n'étions pas dépressifs ni suicidaires avant que cette maladie non traitée nous y pousse.
Non, ce n'est pas par plaisir que notre errance médicale contribue à creuser le trou de la Sécu.
Nous n'avions pas pour vocation de ne plus travailler, plus vivre, à peine survivre, contraints à rentrer dans les cases si pratiques des faux diagnostics (fibromyalgie, syndrome de fatigue chronique...) pour un semblant de reconnaissance.
Non, nous n'allons pas nous résigner lorsque d'autres pays ouvrent enfin les yeux, et nous n'accepterons plus ce déni, cette infamie, cette non reconnaissance de nos souffrances et notre maladie. Elle existe. Elle est réelle. Si vous voulez je partage, vous verrez.

© Elusive Reclusive (lymée officielle depuis presque 10 mois, qui ne porte pas un holter cardiaque juste pour le fun d'avoir des fils partout pour avoir l'air "branchée"

Au Furet du Nord de Lille, Mathieu Foucaut présente son livre et dénonce « un nouveau scandale...

Mathieu Foucaut est aujourd’hui l’un des porte-voix de la lutte contre la maladie de Lyme, une maladie infectieuse chronique transmise par [...] - Lille et ses environs…
lavoixdunord.fr|Par La Voix du Nord

lymés , témoignez

http://francelyme.fr/temoigner/

tous les malades de lyme peuvent témoigner sur le site de France Lyme
de leur calvaire
de leur guérison

LE PIONNIER FRANÇAIS DES INFECTIONS FROIDES CONDAMNÉ À 6 MOIS DE FERMETURE DE CABINET



C'est le médecin qui m'a sauvée et guérie , il a fallu 5 années 
la sanction est totalement injustifiée 
j'étais une loque , je ne pouvais marcher , je ne pouvais rester assise , me servir correctement de mes mains ,les douleurs étaient terrifiantes , mon cerveau présentait une atrophie , je ne comprenais même plus les choses simples !

Honte à ceux qui le condamnent 

LE PIONNIER FRANÇAIS DES INFECTIONS FROIDES CONDAMNÉ À 6 MOIS DE FERMETURE DE CABINET
Suite à son procès du 10 Septembre qui s'est tenu au tribunal administratif de Lyon, le docteur Philippe Bottero qui travaille depuis plus de 30 ans sur les pathologies chroniques infectieuses et qui est l'auteur de nombreuses publications scientifiques internationales, a été condamné à 6 mois de fermeture de cabinet dont 2 mois avec sursis.
Ce grand spécialiste de la maladie de Lyme s'est vu reprocher une utilisation abusive des antibiotiques alors que de nombreux malades ont pu témoigner de l'efficacité de son traitement.
Il a décidé de faire appel du jugement du tribunal,il continue donc d'exercer pour l'instant.

Pour information, le docteur Philippe Bottero est :
- membre du Collège international de Rickettsiologie (1987)
- membre de l’Association Américaine pour L’Avancement de la Science (USA 2000)
- membre de l’American Chemical Society (2006)
- membre de l’Académie des Sciences de New York (USA 2007)
- membre associé de Charles Darwin Society (2009)

lyme : La réunion de l’Agence Régionale de Santé Alsace du 23 novembre 2015 prouve une fois de plus que les autorités sanitaires n’ont aucune idée de l’ampleur de la catastrophe."

  La réunion de l’Agence Régionale de Santé Alsace du 23 novembre 2015 prouve une fois de plus que les autorités sanitaires n’ont aucune idée de l’ampleur de la catastrophe."
C'est par ce constat affligeant que Pierre Marion, membre actif de Lyme sans Frontières, commence son analyse de la réunion de travail qui s'est tenue à Strasbourg avec les associations de malades :

La réunion de l’Agence Régionale de Santé du 23 novembre 2015 prouve une fois de plus que les autorités sanitaires n’ont aucune idée de l’ampleur…
www.tvlocale.fr

Une infection comme la maladie de Lyme pourrait être impliquée dans ce type de neuropathie, selon ces deux professeurs de CHU.

Une infection comme la maladie de Lyme pourrait être impliquée dans ce type de neuropathie, selon ces deux professeurs de CHU.


Ces neuropathies mal connues pourraient expliquer bien des douleurs et démangeaisons inexpliquées.
sante.lefigaro.fr

Maladie des griffes du chat : une bartonellose qui fait aussi la douleur du Lyme chronique

" Les bartonelloses, dont l’expression la plus fréquente est la « maladie des griffes du chat », sont des infections bactériennes « émergentes ». Leur fréquence semble avoir été sous-estimée : des co-infections existent avec les Borellia, responsables de la maladie de Lyme."
Les bartonelloses, dont l’expression la plus fréquente est la « maladie des griffes du chat », sont des infections bactériennes « émergentes ». Leur fréquence semble…
www.pourquoidocteur.fr

Formation pour sensibiliser les professionnels de la santé aux maladies vectorielles à tiques , médecins formez vous

En 2016, agissons ensemble pour sensibiliser les professionnels de la santé aux maladies vectorielles à tiques qui sont en pleine expansion !
Informez vos médecins, spécialistes ou généralistes, de ces réunions de formation organisées par le docteur Philippe Raymond , pionnier dans le domaine des infections froides.
L'objectif de cette formation est de :
- sensibiliser le maximum de médecins par le niveau 1
- accompagner les médecins plus expérimentés par le niveau 2 et le niveau 3
- permettre à ces thérapeutes de créer un réseau où ils pourront échanger des informations, se concerter et se sentir dans une équipe.

Vous pouvez diffuser cette publication dans tous les groupes Lyme sur les réseaux sociaux et imprimer la plaquette avec le programme complet à proposer à votre médecin à partir du lien suivant :
https://drive.google.com/file/d/0BxVZ02nVUa4UNFNmSHd5a05aYzg/view

PROCHAINES JOURNÉES DE FORMATION :
Mercredi 23/3 Niveau 1
Jeudi 24/3 Niveau 2
Vendredi 25/3 Niveau 3
Mercredi 11/5 Niveau 1
Jeudi 12/5 Niveau 2
Vendredi 13/5 Niveau 3
Selon les possibilités, ces formations peuvent être accessibles aux autres soignants :
infirmières, osteopathes, pharmaciens, naturopathes, kinésithérapeutes...

What’s a Ghost Moose? How Ticks Are Killing an Iconic Animal

As New England winters get warmer and shorter, ticks are driving a worrisome decline in a species that’s crucial to the region’s economy. By Christine…
thehealthbenefits.info

LYME AND OUR IMMUNE SYSTEM

LYME AND OUR IMMUNE SYSTEM
The latest edition of the Dutch Journal of Medical Microbiology primarily focuses on autoimmunity, including an article by the Lyme Borreliosis Centre of the Academic Medical Centre in Amsterdam on the role of our immune system in Lyme disease (1). Fortunately, this article is somewhat more constructive than previous Lyme disease articles coming from this quarter. Let’s hope this means that the AMC and NVMM are willing to follow a new route to the planned Lyme Centre of Expertise. The article offers starting points for a discussion on treatment of Lyme disease, a discussion that is now often limited to the question whether or not more antibiotics are needed (yes or yes, according to some patients and their representatives).
Made ill by defence
The article’s central stand is that Lyme disease symptoms are primarily caused by the immune response to the Borrelia bacterium and not by toxic effects of the bacterium itself. I concur with this premise, although there are some disputable aspects. It is not a popular message among patients: they often see Borrelia as a devilish little monster that causes death and destruction and must be destroyed at any price, if necessary with an overdose of antibiotics or other heavy poisons. Some would even prefer a continuous intake of preventive antibiotics (‘pre-exposure prophylaxis’) just in case they might again encounter a tick ;-( I believe that this attitude is an emotional reaction that might make sense psychologically but is not based on sound facts or arguments.....
Read more;
Lyme and our immune system The latest edition of the Dutch Journal of Medical Microbiology primarily focuses on autoimmunity, including an article by the Lyme Borreliosis Centre of the Academic Medical Centre in Amsterdam on the role of our immune system in Lyme disease (1). Fortunately, this articl…
tekenbeetziekten.nl

From living hell back into the light!

After the BBC Panorama programme in the UK tonight, where they showed how several MS patients were made so much better with stem cell treatment - it's interesting to see this Lyme patient's experience with similar treatment.
Photo de Christine Anne Kiefer-Hellmund.
Photo de Christine Anne Kiefer-Hellmund.
From living hell back into the light! 
You can beat severe chronic Lyme disease. 
Tini 2010 (arriving in India) and 2016 on new years eve. 
Stemcells in India and Lyme treatments saved my life!
Never ever give up!
Photo de Christine Anne Kiefer-Hellmund.

Australia's debilitating tick plague -


Symptoms can include paralysis, memory loss and extreme fatigue, Mike Amor investigates in this special report.
au.tv.yahoo.com

Borrelia infection of the brain as a cause of Brain Malignancy

Alan MacDonald

New Research Funding Appeal
GLIOBLASTOMA MULTIFORMAE [ GBM ]
I have discovered DNA of Borrelia burgdoferi in Five of Five
Glioblastoma Multiformae Brain biopsies.
This discovery is the very first of its kind in the world
literature.
The borrelia spirochete is known to frequently
invade the brain, and to bind to brain cells, penetrate the
brain cells, and cause tissue injuries.
The Discovery of huge amounts of DNA from the borrleia bacteria
lying inside of Malignant brain tumor cells { GBM cells]
implicates Borrelia infection of the brain as a cause of
Brain Malignancy.

Eva Sapi, Ph.D. – Lyme Ninja Radio

Thank you Dr. Eva Sapi for your persistence in proving biofilm formation with Borrelia. Such resistance in trying to convince the naysayers, yet her perseverance has paid off.
First Impressions Eva Sapi is an Associate Professor of Biology and Environmental Science at New Haven University. She joined the University of New Haven faculty in 2001. Professor Sapi grew up in Hungary and earned her Ph.D.…
LYMENINJA.COM

Evaluation of a New Multiparametric Microspot Array for Serodiagnosis of Lyme Borreliosis.


Clin Lab. 2015;61(11):1715-25. Evaluation…
NCBI.NLM.NIH.GOV|PAR SCHENK J , ET AL.

LYME DISEASE : time for a new approach ?

New Test Shows Promise Drug Rehab For Lyme Disease

Study leader Ying Zhang, MD, PhD, a professor in the Bloomberg School’s Department of Molecular Microbiology and Immunology, and his colleagues tweaked a test typically used for simply counting DNA in samples in the lab. Using the test, they were able to quantify how many Borrelia burgdorferi are alive and how many are dead after each drug was added to the bacteria. The method stains the living bacteria green and the dead or dying bacteria red in a way that filters out the noise that can corrupt existing tests.
“It’s superior to the current gold standard for testing Borrelia viability,” Zhang says. “This could become be the new gold standard.”
Demand high for antibiotics to combat Lyme bacteria that lingers, in some, long after completion of standard drug regimen Researchers from the Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health have d…
HEALTHMOJO.ORG

Lyme Disease Costs Up to $1.3 Billion Per Year to Treat, Study Finds

Selon des chercheurs américains, les répercussions à long terme de la maladie de Lyme seraient plus importantes et plus étendues qu'on ne le pensait antérieurement, touchant 36 % des patients traités avec une antibiothérapie courte. Avec un coût qui peut atteindre annuellement 1,3 milliard de dollars, ce qui correspond, toujours annuellement à une montant proche de 3 000 dollars par patient.
Les auteurs ont publié un article à ce sujet dans la revue Plos One.
A la lumière de ces données récentes, on peut se demander ce qu'il en est chez nous, en France, en Belgique et dans d'autres pays européens, où les autorités continuent à affirmer que les guidelines IDSA sont les seules à être basées sur la science et où les répercussions à long terme sont rares ...
http://www.jhsph.edu/…/lyme-disease-costs-more-than-one-bil…
New research from the Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health suggests that a prolonged illness associated with Lyme disease in some patients is more…
jhsph.edu|Par JH Bloomberg School of Public Health

Conférence du Pr Perronne à l'attention des médecins de l'ORNE; ouverte au grand public dans un second temps.

Conférence du Pr Perronne à l'attention des médecins de la région; ouverte au grand public dans un second temps. Parlez-en !
Le Conseil Départemental de l'Orne et France Lyme organisent une conférence tenue par le Pr Perronne à l’Hôtel du Département, Alençon, JEUDI 12 MAI…
francelyme.fr

Gigi Hadid a décidé de verser les 25'000 dollars qu'elle a gagnés à la The Global Lyme Alliance for Lyme Disease

Gigi Hadid a décidé de verser les 25'000 dollars qu'elle a gagnés à la The Global Lyme Alliance for Lyme Disease. La mère, la sœur et le frère de la belle souffrent de la maladie de Lyme. «Les gens ne savent pas assez ce qu'est cette maladie et ne connaissent pas les dangers liés aux piqûres d'insectes», a-t-elle dit.
En préparant un burger, le top a gagné l'édition spéciale célébrités de l'émission culinaire.
20min.ch|Par www.20minutes.ch, 20 Minutes, 20 Min, www.20min.ch

Maladie de Lyme : le Québec à l'ère de Cro-Magnon



Line Nantel revient de loin. Après avoir vu la mort de près en étant prisonnière d'un corps meurtri par la maladie de Lyme, voilà que cette résidante d'Orford est plus vivante que jamais grâce aux soins reçus à l'étranger au cours des derniers mois.
lejournaldesherbrooke.ca

Breakthrough treatment for MS patient


Breakthrough treatment for MS patient - BBC News
Multiple sclerosis patient Steven Storey explains how a new treatment has improved his quality of life.
www.bbc.co.uk

Tick Experiment That'll Blow Your Mind


Friend and frequent contributor to North American Hunter, Grant Woods, recently conducted an experiment to illustrate how ticks find you.
SCOUT.COM|PAR NAH

Morphological and biochemical features of Borrelia burgdorferi pleomorphic forms

"Further studies provided evidence that spherical RBs had an intact and flexible cell envelope, demonstrating that they are not cell wall deficient, or degenerative as previously implied."
The spirochaete bacterium Borrelia burgdorferi sensu lato is the causative agent of Lyme disease, the most common tick-borne infection in the northern…
NCBI.NLM.NIH.GOV

EVIDENCE THAT BORRELIA IS IN THE BLOOD & THAT PERHAPS MICROSCOPY CAN BE USED?

EVIDENCE THAT BORRELIA IS IN THE BLOOD & THAT PERHAPS MICROSCOPY CAN BE USED?
This thread will contain evidence from current work that suggests to us that Borrelia is in the blood & that it is not insane to consider we use microscopy to detect it. Some may show more quantities of spirochetes than others, whilst others will have such small quantities that it is difficult/impossible to detect.
Dr. Joseph Burrascano has worked with Advanced Labs to bring the Borrelia culture tests. Which means they are aware that Borrelia is in the blood. They send blood collection kits for retrieval & they ultimately attempt to culture Borrelia directly from your blood + some proprietary media.
Thank you for your interest in Advanced Laboratory Services and our recently announced culture test for Spirochetes/Borrelia. We have received numerous requests for information regarding our test kits and have addressed the most frequent questions below:
ADVANCED-LAB.COM